DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Raids en Syrie : la Russie ne fera pas marche arrière


Syrie

Raids en Syrie : la Russie ne fera pas marche arrière

Les avions russes survolent désormais quotidiennement la Syrie. Moscou a annoncé avoir mené de nouveaux raids contre le groupe Etat Islamique, ce vendredi, pour le troisième jour consécutif.

Mais les Occidentaux soupçonnent la Russie de viser aussi des opposants de Bachar Al-Assad.

Des images amateurs publiées ce vendredi sur les réseaux sociaux montreraient les dégâts provoqués, jeudi, par ces frappes russes dans les environs de Damas, à Dair al asafeer.

Au moins douze jihadistes auraient été tués au total ce jeudi par les raids russes d’après l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme.

Pour la première fois, ils auraient visé Raqqa, fief de l’Etat Islamique, mais aussi des positions dans la région d’Idlib et de Hama. Deux zones qui sont plutôt sous l’influence du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda.

La Russie n’entend pas faire marche arrière

Le président de la Commission des affaires étrangères de la Douma (chambre basse du Parlement russe) a déclaré que les raids allaient durer “trois à quatre mois” et “s’intensifier”, a dit Alexeï Pouchkov.

D’autres images émergent sur les réseaux sociaux. Celles de dégâts provoqués par l’aviation syrienne, comme à Douma, près de Damas. Ici, c’est le régime de Bachar Al-Assad qui aurait bombardé ces maisons.

- Avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Autriche : pro et anti-migrants se mobilisent dans les rues