DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Air France : le DRH agressé par le personnel en colère


économie

Air France : le DRH agressé par le personnel en colère

L’ambiance a Air France a subitement dégénéré. Après la confirmation par la direction que le plan de restructuration menacerait 2900 postes, les employés ont violemment interrompu le comité d’entreprise central qui se tenait à Roissy ce matin.

Le directeur des ressources humaines, Xavier Brosseta, a été agressé par la foule hostile. Comme on peut le voir sur ces images, sa chemise a été mise en lambeaux et selon un délégué syndical, il a “manqué de se faire lyncher”. Le directeur d’Air France à Orly, Pierre Plissonier, a également fini torse nu.

Air France a fermement condamné les violences physiques et annoncé son intention de porter plainte.

Les employés en colère exigent le départ du PDG du groupe Air France-KLM.
“On a très peu d’augmentation. On n’est pas reconnu dans notre métier, c’est surtout ça. Et on demande simplement que M. De Juniac quitte la compagnie. Il nous a fait beaucoup de mal depuis qu’il est là et il ne nous a rien apporté. (…) Il est là uniquement pour défendre les intérêts des actionnaires. Il ne s’occupe pas du personnel.”, explique un salarié.

“ On nous demande de travailler plus. On a déjà donné avec “Perform” (ndlr : ancien plan de sauvetage), on a déjà bien donné. Le salaire a légèrement baissé, on a travaillé plus, maintenant, on nous demande de travailler encore plus. On va en mourir, on ne peut pas travailler plus !”, indique une autre salariée.

Parmi les 2900 postes évoqués, sont menacés 300 pilotes, 900 hôtesses et stewards et 1.700 personnels au sol. Un plan qui fait suite à déjà 5 500 suppressions de postes entre 2012 et 2014.

Le président Frédéric Gagey (PDG D’Air France), a confirmé aux délégués du personnel son intention de réduire l’activité sur le réseau long-courrier, actuellement déficitaire pour moité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La Russie veut rencontrer les pays de l'OPEP et booste le prix du baril