DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

De nouveaux chariots élevateurs sans pilote


futuris

De nouveaux chariots élevateurs sans pilote

En partenariat avec

Les nouveaux chariots élévateurs sont complètement autonomes. Comment voient-ils ? Comment peuvent-ils s’orienter et éviter les obstacles? Dans un entrepôt de Bilbao, au nord de l’Espagne, un étrange ballet robotisé est en cours. Un seul chariot pèse 8 tonnes, et peut transporter de très lourdes charges, sans pilote à bord.

Vittorio Cavirani, ingénieur chez Electtric80:
“Ils avancent grâce à un laser, qui mesure les différentes distances à l’intérieur des murs de l’entrepôt. Ces mesures donnent au robot sa position dans l’espace. Ainsi, les machines peuvent emprunter différents chemins, de façon très précise, au millimètre près. C’est un véritable défi pour permettre à plusieurs machines de se déplacer de manière autonome dans un espace donné comme celui-ci. Ils doivent calculer leurs parcours, leur vitesse, de façon très sûre. La sécurité est un enjeu fondamental.”

Les ingénieurs ont mis au point des systèmes de capteurs qui permettent aux robots de comprendre leur environnement, pour qu’ils puissent suivre un chemin déterminé, en évitant les collisions. Cela suppose une très bonne coordination.

Cesare Fantuzzi, ingénieur à l’Université Modena et Reggio Emilia:
“A bord il y a différentes sortes de capteurs qui surveillent s’il y a des personnes autour du robot. En-haut, il y a un capteur de navigation. Nous avons également deux caméras ominidirectionelles, et le système de contrôle à l’intérieur de la machine. Il gère tous les mouvements de la machine, et le chemin à emprunter. Il est connecté aux systèmes centraux de commande avec un signal WIFI.”

La grande nouveauté de ces prototypes, c’est une vision efficace. Des scanners et des caméras en 3D permettent, aux chariots élévateurs automatisés de voir autour d’eux, dans toutes les conditions de lumière, pour éviter les obstacles, garantir la sécurité des travailleurs et gérer les différentes trajectoires.

Avant de trouver un système de perception efficace , les scientifiques ont dû faire face à un certain nombre de défis, surtout les conditions d‘éclairage.

Kay Fuerstenberg, ingénieur et coordinateur du projet de recherche Ag/Pan-Robots:
“Les conditions d‘éclairage dans les entrepôts représentaient un défi majeur. Il y a beaucoup de lumières différentes. Pour les caméras c’est une difficulté. Mais avec les scanners laser qui sont indépendants de la lumière, nous pouvons obtenir des résultats beaucoup plus fiables, et nous pouvons mieux travailler.”

Les chercheurs réfléchissent maintenant à la destination de ces machines, qui pourraient aider tout le secteur industriel européen. Une phase de développement de ces machines va durer un à deux ans. Ensuite, ces produits pourront être proposés à la vente. Le marché est énorme, même si aujourd’hui, les chariots automatisé représentent aujourd’hui seulement 1% du total des ventes dans le monde.

www.pan-robots.eu

Le choix de la rédaction

Prochain article

futuris

L'ambulance du futur se prépare