DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Interpol et Europol unies contre les passeurs


monde

Interpol et Europol unies contre les passeurs

Interpol et Europol travaillent main dans la main contre les filières d’immigration clandestine. Réunies lors d’un forum opérationnel à Lyon, les deux organisations ont annoncé le lancement de l’opération Hydra, qui se focalise sur les passeurs.

Le secrétaire général d’Interpol Jürgen Stock explique que ce business criminel est très dynamique. Il appelle à multiplier les contacts entre experts, et à établir des passerelles entre les régions du monde concernées.

“Nous avons constaté que les routes changent très vite. Les groupes criminels par exemple utilisent de façon très intensive les technologies modernes de communication, les réseaux sociaux par exemple. Il faut donc non seulement un échange bilatéral ou régional de l’information, mais aussi un échange mondial, transcontinental de celle-ci”, affirme Jürgen Stock.

L’exode de réfugiés vers l’Europe occidentale est sans précédents depuis la deuxième guerre mondiale. L’Autriche se trouve sur cette route vers l’Allemagne et la Suède, les destinations finales des migrants.Chaque jour de 800 a 900 personnes traversent la frontière autrichienne.

Le colonel Tatzgern, des services de renseignements autrichiens, explique que cela a eu pour conséquence le développement des réseaux de passeurs, de plus en plus professionnalisés et internationalisés.

“cela est devenu très sérieux et dangereux parce que de plus en plus de gens, en particulier de Bulgarie, de Roumanie et d’ailleurs sont passés d’autres crimes au trafic d‘êtres humains, qui est très, très dangereux. Ils ne sont pas conscients de ce qu’ils font, ils entassent des tas de gens dans des camions…”, raconte-t-il.

Cet été, 71 personnes avaient trouvé la mort asphyxiées dans un camion abandonné sur une autoroute en Autriche. Le drame avait choqué l’opinion, mais selon le Colonel Gerald Tatzgern, les mêmes méthodes perdurent.

“Vous ne croirez pas, mais il y a deux semaines, nous avons secouru trois personnes d’une cachette séparée, la citerne d’un camion, et ils ont presque etouffé. Il y a deux semaines à Vienne”, poursuit le colonel Tatzgern.

Un passeur a récemment été condamné en Autriche à trois ans de prison pour avoir entassé 42 migrants dans les six mètres carrés de son fourgon.

Les réseaux de trafiquants sont motivés par le profit, qui se chiffre en milliards. L’argent alimente ensuite la corruption, le blanchiment et d’autres activités criminelles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle escalade de violences dans les territoires palestiniens