DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une femme élue présidente du Népal


Népal

Une femme élue présidente du Népal

Une femme à la tête d’un des pays les plus pauvres de la planète. Le Parlement népalais a élu mardi la communiste Bidhya Bhandari, 54 ans, à la présidence de ce pays de 28 millions d’habitants. Elle devient ainsi la première femme à accéder à cette fonction principalement symbolique juste après l’adoption d’une nouvelle Constitution.
Ex-ministre de la Défense et vice-présidente du Parti communiste du Népal (marxiste-léniniste unifié), Bidhya Bhandari remplace le chef de l’Etat Ram Baran Yadav. Au terme d’une décennie de guerre civile contre la guérilla maoïste, Ram Baran Yadav avait été élu en 2008 premier président de ce pays himalayen suite à la chute de la monarchie hindoue qui régnait depuis 240 an.
“Je vais faire de mon mieux pour protéger la Constitution et travailler au développement et à la prospérité de ce pays”, a déclaré la nouvelle présidente. “Certains pourraient dire qu’elle n’est pas la personne la plus féministe à devenir présidente”, nuance Guna Raj Luitel, rédacteur-en-chef du quotidien népalais Nagarik Daily. “Mais elle est une femme célibataire (veuve et mère de deux enfants, ndlr) dans une société dominée par les hommes qui a fait un sacré parcours en politique et c’est assez louable”, ajoute-t-il.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : le vote kurde, une des clefs du scrutin