DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crash en Egypte : l'hypothèse d'un attentat à la bombe est désormais la piste la plus privilégiée

Signe de ce revirement, le responsable égyptien de l’enquête ainsi que le ministre de l’Aviation civile doivent tenir une conférence de presse ce

Vous lisez:

Crash en Egypte : l'hypothèse d'un attentat à la bombe est désormais la piste la plus privilégiée

Taille du texte Aa Aa

Signe de ce revirement, le responsable égyptien de l’enquête ainsi que le ministre de l’Aviation civile doivent tenir une conférence de presse ce samedi au Caire.

En attendant pour nos confrères de France 2, cela ne fait plus de doute comme l’explique leur correspondant en Egypte, Arnaud Comte : “les enquêteurs européens qui ont travaillé à l’analyse de ces boites noires sont catégoriques ce soir. Il ne s’agit en rien d’un accident. Les boîtes noires ont donc fini par parler. Je vous rappelle qu’il y a deux boîtes noires dans un avion. La première, la conversation des pilotes confirme qu’il y a bien eu une explosion à bord et puis la deuxième, celle qui enregistre les paramètres de vol confirme que cette explosion n’est en rien accidentelle. Il n’y a aucun signal de panne ou d’avarie durant les premières minutes du vol. En fait, tout se passe bien pendant 24 minutes, les pilotes conversent, l’avion atteint son altitude de croisière et puis en une fraction de seconde, plus rien, c’est un flash noir, plus aucun paramètre, plus aucun conservation”.

Le groupe État islamique dont la branche égyptienne est active dans le Sinaï, a affirmé être responsable de ce crash, mais sans expliquer comment.

Le crash de l’Airbus de la compagnie russe Métrojet a coûté la vie à 224 personnes.