DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendie de la discothèque à Bucarest : deux étudiants étrangers, un Turc et une Italienne, se trouvent parmi les victimes

Parmi les victimes de cette tragédie, deux étudiants étrangers sont décédés des suites de leurs blessures : Manci Ayberk, étudiant turc de vingt ans

Vous lisez:

Incendie de la discothèque à Bucarest : deux étudiants étrangers, un Turc et une Italienne, se trouvent parmi les victimes

Taille du texte Aa Aa

Parmi les victimes de cette tragédie, deux étudiants étrangers sont décédés des suites de leurs blessures : Manci Ayberk, étudiant turc de vingt ans, est mort ce dimanche dans un hôpital roumain, après huit jours d’agonie, aux côtés de ses parents. Tullia Ciotola, vingt ans elle aussi, a été évacuée aux Pays-Bas pour y être soignée mais elle est décédée à son arrivée.

L’ambassadeur turc en Roumanie est le premier diplomate étranger à s‘être rendu sur les lieux.

Osman Koray Ertas :
“Ils sont sortis ensemble de la discothèque après l’incendie. C’est dramatique, ils ont pris un taxi ensemble, et ils sont allés ensemble à l’hôpital. Dans le taxi ils se sont parlés et se sont dit qu’ils allaient bien. Même le jeune Turc qui est mort depuis a dit que tout allait bien. Mais quand ils sont arrivés à l’hôpital ils ont commencé à hurler et ils ont foncé aux urgences”.

Plusieurs spécialistes étrangers sont venus en Roumanie renforcer les équipes locales de chirurgiens, débordées après l’incendie et les 140 blessés à traiter.

“Avec la bonne volonté du ministère de la Santé et de l’armée truque, quatre médecins spécialisés sont venus apporter leur aide. L’un des médecins est le président du bureau scientifique des grands brûlés. Je suis allé le chercher à l’aéroport, il s’est mis à travailler immédiatement. Il a participé à de nombreuses opérations et a essayé de soutenir ses collègues roumains.

Des médecins étrangers venus de France, du Royaume Uni ou d’Israël et d’autres pays, et aujourd’hui considérés comme des héros par tous les Roumains.