DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une rescapée du Bataclan : "on a attendu que la police vienne nous chercher"


France

Une rescapée du Bataclan : "on a attendu que la police vienne nous chercher"

Les ambulances rassemblées devant la mairie du onzième arrondissement de Paris ont accueilli des rescapés des attaques toute la nuit, notamment venus du Bataclan, situé à quelques minutes de marche de là. Nous avons recueilli le témoignage d’une jeune femme, qui se trouvait au concert de rock quand l’attaque a commencé :
“J‘étais dans le public. Le concert avait commencé depuis à peu près une heure et on a commencé à entendre des bruits très sourds qui venaient du fond de la salle. A la suite de quoi la foule a commencé à bouger, les gens ont commencé à paniquer et à sortir. Donc j‘étais dans les gradins. On s’est tous mis par terre derrière les sièges et on a commencé à ramper vers les issues de secours. On a réussi à sortir par l’escalier de secours et on s’est cachés dans une salle, dans une des loges. On s’est barricadés là dedans et on a attendu que la police vienne nous chercher.”

Notre envoyé spécial sur place, James Franey :

“Le procureur a ouvert ce qu’on appelle une enquête anti-terroriste. De nombreux détails restent flous. La police pense que certains des hommes armés peuvent encore être en fuite.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentats à Paris : la presse nationale et internationale face à l'insondable carnage