DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La stratégie américaine en Syrie va-t-elle changer après les attentats de Paris ?


Etats-Unis

La stratégie américaine en Syrie va-t-elle changer après les attentats de Paris ?

A Washington, les attaques de Paris et la menace que représente le groupe Etat islamique ont rouvert le débat sur la stratégie américaine en Syrie. Les frappes aériennes sont-elles suffisantes ? Les Etats-Unis devraient-ils déployer des troupes au sol ? C’est ce que réclament les républicains, mais Barack Obama reste sourd à ces appels. Euronews a rencontré des experts en politique étrangère :

“Je pense que l’administration américaine accorde énormément d’importance au processus politique qui a été annoncé à Vienne pendant le week-end, espérant qu’il portera ses fruits”, estime Heather Conley, du Centre pour les Etudes Stratégiques et Internationales.

La préférence de l’administration Obama pour une solution politique plutôt que pour l’escalade militaire est largement soutenu par les experts en politique étrangère.

“Nous devons agir militairement pour essayer de contrer la menace immédiate que représente le groupe Etat islamique pour beaucoup de pays dans la région. Mais nous devons aussi nous attaquer aux conditions qui lui ont permis d’exister et de d’avoir l’ampleur suffisante pour planifier ce genre d’attaques. Et c’est un problème beaucoup plus compliqué”, affirme Tamara Cofman Wittes, du Brookings Institution.

Par ailleurs, 23 gouverneurs, presque tous républicains, ont pris des mesures afin d’empêcher les réfugiés syriens de s’installer dans leurs états.

“Alors que les candidats républicains réclament une intervention militaire beaucoup plus musclée en Syrie, les spécialistes de la politique étrangère à Washington sont plus prudents et n’y voient certainement pas une stratégie à long terme. Et l’opinion américaine reste profondément sceptique”, ajoute notre correspondant à Washington Stefan Grobe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

En réaction aux attentats de Paris, Anonymous déclare la guerre à Etat islamique