DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russes et Français font désormais front commun contre l'EI en Syrie


Russie

Russes et Français font désormais front commun contre l'EI en Syrie

La Russie augmente sa puissance de feu et vise désormais le groupe Etat islamique. Après avoir admis dans la journée que le crash dans le Sinaï de son avion de ligne était du à un attentat, Moscou a massivement bombardé les positions du groupe terroriste en Syrie ce mardi. Les objectifs sont désormais communs avec ceux de la France et les deux armées vont devoir collaborer :

“Un détachement naval français mené par un porte-avions arrivera bientôt dans votre secteur, a annoncé Vladimir Poutine à ses généraux lors d’une réunion d’Etat major. Il faut établir un contact direct avec les Français et travailler avec eux comme avec des alliés”.

Vladimir Poutine a juré de “trouver et de punir” les responsables de l’attentat qui a coûté la vie à 224 personnes, russes pour l’immense majorité.

Mais en Egypte, on affirme ne toujours pas connaître les causes du crash. Pourtant, deux personnes travaillant à l’aéroport de Charm el-Cheikh, d’où est parti le long-courrier, ont été arrêtées.

Magdi Abdel Ghaffar, ministre égyptien de l’Intérieur :
“Quand nous découvrirons s’il y a eu une faille sécuritaire, nous prendrons les mesures nécessaires. Mais jusqu‘à preuve du contraire, il n’y a pas de preuve qu’il y ait eu une faille dans les procédures de voyage ou les inspections de sécurité”.

Selon les services de renseignements russes, c’est un engin explosif artisanal d’une puissance équivalente à un kilogramme de TNT qui s’est déclenché en plein vol, provoquant la dislocation de l’appareil.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : commémoration tendue du soulèvement de 1973