DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bangladesh : craintes de violences après l'exécution de deux leaders d'opposition


Bangladesh

Bangladesh : craintes de violences après l'exécution de deux leaders d'opposition

Au Bangladesh, deux leaders d’opposition ont été exécutés cette nuit pour des crimes de guerre commis durant la guerre d’indépendance en 1971. L’islamiste Ali Ahsan Mohammad Mujahid et Salahuddin Quader Chowdhury, ancien député du principal parti d’opposition, ont été pendus à la prison centrale de Dacca.

Leur condamnation à mort en 2013 avait provoqué des émeutes faisant 500 morts. Les forces de sécurité ont été déployées à travers le pays.

Mercredi, la Cour suprême avait rejeté l’ultime appel des condamnés, confirmant leur condamnation à mort prononcée par un tribunal spécial très controversé, ne respectant pas les normes internationales de procédure selon Human Rights Watch.

Après l’annonce des pendaisons, des vétérans de la guerre d’indépendance sont descendus dans la rue pour exprimer leur satisfaction.

Des membres de l’opposition ont aussi manifesté pendant la nuit, mais pour l’heure, aucune violence n’est à déplorer. Ils ont appelé à une grève générale pour ce lundi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Rassemblements et hommages à travers l'Europe une semaine après les attentats de Paris