DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Avertissement ou pas ? Telle est la question qui oppose Moscou à Ankara


Russie

Avertissement ou pas ? Telle est la question qui oppose Moscou à Ankara

Ankara et Moscou multiplient les démonstrations de force tout en affirmant vouloir calmer les tensions entre leurs deux pays. Hier, la Turquie a diffusé le message d’avertissement qu’elle aurait adressé à un chasseur bombardier russe avant de l’abattre en Syrie parce qu’il serait entré dans son espace aérien. Le Kremlin dément, estimant au contraire que l’attaque était préméditée. Les médias russes ont même interrogé hier un homme présenté comme le seul des deux pilotes qui aurait survécu

“Il n’y a pas eu d’avertissement, ni radio, ni visuel. Il n’y a eu aucun contact. C’est pour cela que nous avons poursuivi notre mission de combat comme d’habitude. S’ils avaient voulu nous avertir, ils auraient pu se manifester en volant sur une trajectoire parallèle à la nôtre.”

Moscou a annoncé hier l’installation d’un système antimissile près de la ville syrienne de Lattaquié, à une trentaine de kilomètres de la frontière turque. La Russie a également anticipé le déploiement de l’un de ses navires de guerre près de la Syrie. Quant à la Turquie, elle multiplie ses patrouilles aériennes à la frontière syrienne.

Avec AFP et EFE

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hôpital MSF de Kunduz : une "erreur humaine" à l'origine du bombardement