DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: manifestation à Istanbul après la mort d'un avocat défenseur des droits des kurdes


Turquie

Turquie: manifestation à Istanbul après la mort d'un avocat défenseur des droits des kurdes

Un célèbre avocat turc défenseur des droits des Kurdes, Tahir Elçi, a été tué samedi, à Diyarbakir. D’une balle dans la tête au cours d’une fusillade. Cet homme de 49 ans, bâtonnier de l’ordre des avocats de la ville, était considéré comme un modéré. Il faisait toutefois l’objet de poursuites judiciaires pour avoir affirmé à la télévision, mi-octobre, que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) “n’est pas une organisation terroriste (…) même si certaines de ses actions sont de caractère terroriste”. Inculpé d’“apologie du terrorisme”, il risquait une peine comprise entre un an et demi et sept ans et demi de prison.

Commentant les circonstances confuses dans lesquelles s’est déroulée l’attaque, le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a évoqué deux hypothèses : un assassinat ou une balle perdue si les “terroristes” avaient en réalité voulu attaquer les policiers. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a “exprimé ses condoléances, à M. Elci ainsi qu’au policier mort en martyr (un deuxième policier est décédé après son intervention, ndlr). Cet incident montre que la Turquie a fait le bon choix dans sa lutte contre le terrorisme. Ce combat ira à son terme. Nous ne nous arrêterons pas, nous ne reculerons pas.”

A Istanbul, environ 500 personnes ont manifesté pour rendre hommage à la victime et clamer les droits de la population kurde. Le Parti démocratique des peuples (HDP) a dénoncé “un assassinat programmé qui vise le combat pour le droit et la justice”. L’agence de presse progouvernementale Anatolie a, elle, attribué l’attaque au PKK.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

COP21 : rassemblements écologistes partout dans le monde...sauf à Paris