DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : la reconquête de Ramadi ralentie par les combattants de Daesh


Irak

Irak : la reconquête de Ramadi ralentie par les combattants de Daesh

Avec l’appui de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, la bataille de Ramadi s’est poursuivie jeudi toute la journée à 100 km à l’ouest de Bagdad. Mercredi, les forces armées irakiennes ont donné l’assaut contre ce bastion tombé dans les mains de Daesh en mai dernier. Mais les forces régulières ont été ralenties par des attaques suicides et des tirs de snippers cachés dans les ruines de la cité.

Après la libération de Tikrit, au nord de Bagdad, en avril dernier, la reconquête de Ramadi, s’avère capitale pour le gouvernement de Bagdad. Ce serait non seulement une victoire pour le Premier ministre irakien, Haïder Al-Abadi. Mais ce serait surtout la première fois que l’armée irakienne remporte une bataille sans l’aide des milices chiites soutenues par l’Iran.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : les chrétiens de Damas ont célébré la veillée de Noël