DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Carles Puigdemont, un indépendantiste à la tête de la Catalogne


Espagne

Carles Puigdemont, un indépendantiste à la tête de la Catalogne

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Un indépendantiste à la tête de la Catalogne. Sans surprise, Carles Puigdemont est élu président de la région espagnole. Premier geste : une accolade à Artur Mas, le président sortant qui a jetté l‘éponge la veille puis un mot pour les députés de la Cup, la formation d’ultra gauche qui a permis son élection. Le processus d’indépendance, défi à l’Espagne est relancé. “Ce n’est pas une époque pour les lâches, les peureux ou ceux qui ne veulent pas aller de l’avant a-t-il déclaré lors de son discours d’investiture. Ce n’est pas une époque pour se résigner au confort. Nous devons assumer les responsabilités même si ce n‘étaient pas celles que nous imaginions.”

Quelques minutes avant le vote d’investiture au parlement catalan, le Premier ministre sortant Mariano Rajoy prévient qu’il se battra pour l’unité de l’Espagne. “Je ne permettrai à personne de s’arroger des pouvoirs illimités sans contrôle en dehors de la loi et de la démocratie. Je vais défendre la loi et la démocratie dans toute l’Espagne, en commençant par la souveraineté du pays qui réside dans la population du pays tout entier.”

A peine élu, Carles Puigdemont appelle au démarrage du processus de sécession de la région forte de 7,5 millions d’habitants L’actuel maire de Gérone dit vouloir vouloir appliquer au plus tôt la feuille de route qui mènera la Catalogne à son indépendance d’ici à 18 mois. Il va d’abord devoir former son cabinet. Parmi les premières lois qu’il devra présenter figurent la création d’administrations fiscale et de sécurité sociale pour la Catalogne.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Ligue arabe fait front avec l'Arabie Saoudite contre l'Iran