EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Carles Puigdemont, un indépendantiste à la tête de la Catalogne

Carles Puigdemont, un indépendantiste à la tête de la Catalogne
Tous droits réservés 
Par Christelle Petrongari avec AGENCES
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un indépendantiste à la tête de la Catalogne. Sans surprise, Carles Puigdemont est élu président de la région espagnole. Premier geste : une accolade

PUBLICITÉ

Un indépendantiste à la tête de la Catalogne. Sans surprise, Carles Puigdemont est élu président de la région espagnole. Premier geste : une accolade à Artur Mas, le président sortant qui a jetté l‘éponge la veille puis un mot pour les députés de la Cup, la formation d’ultra gauche qui a permis son élection. Le processus d’indépendance, défi à l’Espagne est relancé. “Ce n’est pas une époque pour les lâches, les peureux ou ceux qui ne veulent pas aller de l’avant a-t-il déclaré lors de son discours d’investiture. Ce n’est pas une époque pour se résigner au confort. Nous devons assumer les responsabilités même si ce n‘étaient pas celles que nous imaginions.”

ÚLTIMA HORA Comienza la votación en el Parlament de Cataluña para investir a #Puigdemonthttps://t.co/8zZzRxwE7Wpic.twitter.com/lORJnY0izb

— EiTB Noticias (@eitbNoticias) enero 10, 2016

Quelques minutes avant le vote d’investiture au parlement catalan, le Premier ministre sortant Mariano Rajoy prévient qu’il se battra pour l’unité de l’Espagne. “Je ne permettrai à personne de s’arroger des pouvoirs illimités sans contrôle en dehors de la loi et de la démocratie. Je vais défendre la loi et la démocratie dans toute l’Espagne, en commençant par la souveraineté du pays qui réside dans la population du pays tout entier.”

Somos una democracia madura y consolidada, lo que sea #España lo decidiremos todos los españoles. La soberanía nacional se respeta

— Mariano Rajoy Brey (@marianorajoy) January 10, 2016

A peine élu, Carles Puigdemont appelle au démarrage du processus de sécession de la région forte de 7,5 millions d’habitants L’actuel maire de Gérone dit vouloir vouloir appliquer au plus tôt la feuille de route qui mènera la Catalogne à son indépendance d’ici à 18 mois. Il va d’abord devoir former son cabinet. Parmi les premières lois qu’il devra présenter figurent la création d’administrations fiscale et de sécurité sociale pour la Catalogne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Euro 2024 : les Espagnols font un triomphe à leur équipe nationale à Madrid

No comment : championnats du monde de kitesurf et de wingsurf

NO COMMENT: Six personnes blessées lors du sixième jour de la course de taureaux de San Fermín