DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : Erdogan déclare la guerre aux intellectuels


Turquie

Turquie : Erdogan déclare la guerre aux intellectuels

Une nouvelle chasse aux sorcières en Turquie. Cette fois, le président Erdogan s’en prend aux signataires d’une pétition pour la paix, 14 universitaires sont en garde à vue. Leur crime ? Avoir réclamé la fin des opérations de l’armée contre la rébellion kurde. Dans tout le pays, leur traque est en cours, les étudiants sont appelés à boycotter les cours des professeurs signataires. “Notre lutte contre le terrorisme se poursuivra avec la même détermination souligne le président Erdogan en déplacement à Istanbul. Je tiens à répéter que je condamne fermement les universitaires qui sont à l’origine d’une déclaration honteuse, qui ont mis leur signature sous ces massacres dans le contexte des récents développements.”

Plus de 1400 intellectuels ont signé cet appel pour la paix, parmi eux, des figures internationales comme le linguiste américain Noam Chomsky, ils dénoncent “un massacre délibéré et planifié en totale violation des lois turques et des traités internationaux signés par la Turquie”.

L’armée et la police turques ont investi il y a un mois les villes sous couvre-feu de Cizre et de Silopi, objectif :déloger des partisans armés du PKK qui s‘étaient retranchés dans certains quartiers. Les combats y ont causé la mort de nombreux civils et l’exode d’une partie des habitants.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : une personne en état de mort cérébrale après un essai clinique sur un médicament