DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

À bord du porte-avions Charles de Gaulle


France

À bord du porte-avions Charles de Gaulle

Le porte-avions français Charles de Gaulle poursuit sa mission dans le golfe Persique. Depuis deux mois, ses chasseurs multiplient les frappes contre des positions du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie. A bord, l‘équipage travaille en étroite coopération avec le porte-avions américain USS Harry Truman et le commandement dispose d’une ligne de communication directe avec l’aviation russe qui opère dans le secteur. La Russie n’est pas membre de la coalition internationale. L’enjeu est d‘éviter tout accident.

“Nous « déconflictons » les vols au travers de l’accord qui existe entre les Etats-Unis et la Russie, explique l’amiral René-Jean Crignola. Cet accord a été mis en place parce que la Russie a décidé d’engager des missions aériennes au-dessus de la Syrie. Il était donc nécessaire de déconflicter pour éviter tout accident, tout incident entre les vols de la coalition dirigée par les Etats-Unis et les vols russes, ce que nous avons fait et c’est ce qui marche parfaitement aujourd’hui.”

Le Charles de Gaulle a fait escale quelques jours à Abu Dhabi, aux Émirats Arabes Unis, où sont stationnés plusieurs appareils. Sa mission dans le golfe Persique doit s’achever en mars. Il rentrera ensuite, en principe, dans son port d’attache à Toulon.

De notre correspondante à Abu Dhabi, Rita Del Prete : ‘‘Lors d’une opération, les avions du Charles de Gaulle décollent toutes les 30 secondes et atteignent, en seulement deux secondes, la vitesse de 250 km/h.”

À bord du porte-avions Charles de Gaulle

À bord du porte-avions Charles de GaulleNotre correspondante Rita Del Prete est montée à bord du porte-avions français Charles de Gaulle qui poursuit sa mission dans le golfe Persique. Explorez les coulisses de ce gigantesque navire !http://eurone.ws/Xpka6

Posted by euronews on Friday, January 22, 2016

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crise migratoire : le Premier ministre turc reçu à Berlin