DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fukushima : les villes évacuées toujours désertées par leurs habitants


Japon

Fukushima : les villes évacuées toujours désertées par leurs habitants

Au Japon, difficile d’oublier la catastrophe de Fukushima. Et il y a peu d’espoir que Naraha ville située à 20 kilomètres de la centrale renaisse. Après avoir totalement été évacuée en 2011, la ville est officiellement habitable depuis septembre dernier. Mais seuls 420 habitants sur les 8000 que comptaient la localité avant la catastrophe nucléaire sont revenus. La peur de la radioactivité est toujours présente. “Je savais qu’en revenant, je n’assisterai qu‘à la mort de cette région et de cette ville explique un moine boudhiste. C’est devenu un endroit dans lequel les gens ne pourront plus vivre en sécurité et de manière confortable.”

Le 11 mars 2011, un séisme suivi d’un tsunami frappaient les installations nucléaires de Fukushima. Cinq ans après, les opérations pour localiser le combustible nucléaire fondu se poursuivent.

Et alors que Tepco vient d’avouer avoir minimisé la gravité de l’accident nucléaire dans les premiers jours, trois ex-dirigeants de la compagnie vont être jugés sur plainte de citoyens japonais pour leur responsabilité dans la catastrophe. Ce sera le premier procès dans cette tragédie qui a traumatisé le Japon. Ce sera auss la première fois que la justice va devoir se prononcer sur la culpabilité de quelqu’un dans la survenue de l’accident nucléaire de Fukushima.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une colonie prise pour cible en Cisjordanie