DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le populisme de Trump fait recette

La bête noire de l’establishment républicain est cette fois bel et bien en route vers l’investiture pour la présidentielle américaine. A l’issue de

Vous lisez:

Le populisme de Trump fait recette

Taille du texte Aa Aa

La bête noire de l’establishment républicain est cette fois bel et bien en route vers l’investiture pour la présidentielle américaine. A l’issue de ce “super tuesday” qu’il a remporté haut la main dans son camp, Donald Trump a d’ailleurs concentré ses attaques sur sa future rivale.

“ J’ai regardé le discours d’Hillary et elle parle des salaires qui sont trop bas, tout est bas, tout va mal mais nous allons tout régler, dit-elle. Elle est là depuis tellement longtemps. Si elle n’a pas encore résolu les choses, elle ne le fera pas au cours des quatre prochaines années. Ca sera de pire en pire. Elle dit qu’elle veut rendre à l’Amérique son unité et je me demande ce que ça peut bien vouloir dire. Rendre sa grandeur à l’Amérique, ce sera bien mieux que de lui rendre son unité. “

Si certains ténors du parti républicains disent désormais publiquement qu’ils ne voteront pas pour Trump, les challengers du milliardaire font bien pâle figure. Le sénateur ultra-conservateur Ted Cruz a beau avoir sauvé les meubles en remportant trois Etats, il est très loin derrière.

Pour garder ses chances, Cruz a appelé Marco Rubio, le troisième candidat républicain, à se retirer. Mais ce dernier – qui se pose en rassembleur – se donne jusqu’au 15 mars, date de la primaire en Floride.