DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission européenne au chevet du patient Schengen

La crise des migrants continue d’agiter l’Union européenne. En quelques mois, 8 Etats ont déjà rétabli les contrôles à leurs frontières. L’espace

Vous lisez:

La Commission européenne au chevet du patient Schengen

Taille du texte Aa Aa

La crise des migrants continue d’agiter l’Union européenne. En quelques mois, 8 Etats ont déjà rétabli les contrôles à leurs frontières. L’espace Schengen est mourant et les médecins de la Commission se donnent jusqu‘à la fin de l’année pour lui sauver la vie.

“La libre circulation interne n’est pas tenable si nous ne parvenons pas à contrôler nos frontières”, a reconnu Dimitris Avramopoulos, Commissaire européen aux Affaires Intérieures. “Ceux qui viennent en Europe et qui ont besoin d’une protection internationale l’obtiendront. Les autres devront repartir”.

Selon le Haut commissariat aux réfugiés, depuis le début de l’année, plus de 135.000 migrants ont rejoint l’Union européenne. L‘écrasante majorité via la Grèce.

Pour gérer cet afflux, l’institution recommande la création de nouveaux centres de tri, l’accélération du système de relocalisation et une aide d’urgence à la Grèce.

“On est fatigué d’entendre parler de migrants irréguliers qui arrivent en Grèce”, déplore Vincent Cochetel du Haut commisssariat aux réfugiés (UNHCR Europe). “La réalité, c’est que 48% des gens qui rejoignent la Grèce sont des Syriens, la plupart viennent d’Alep. On espère que le sommet de lundi débouche sur un accord entre l’Europe et la Turquie sur le rapport d’activité positif consécutif au plan d’action commun”.

Car c’est en effet lundi que les 28 feront le point sur la situation avec la Turquie. Par ailleurs la Commission promet une révision du système d’accueil des demandeurs d’asile (règlement Dublin II) pour la fin du mois.