DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'EI aurait utilisé des armes chimiques contre des civils en Irak

Des brûlures, des problèmes respiratoires…17 enfants sont toujours soignés à l’hôpital de Taza, ils présentent tous les symptômes d’une attaque

Vous lisez:

L'EI aurait utilisé des armes chimiques contre des civils en Irak

Taille du texte Aa Aa

Des brûlures, des problèmes respiratoires…17 enfants sont toujours soignés à l’hôpital de Taza, ils présentent tous les symptômes d’une attaque chimique. En tout, ce sont 200 personnes qui avaient été prises en charge.

Selon les témoins, mercredi, la ville située à quelques kilomètres de Kirkouk a été bombardée par les forces de l’Etat islamique.
Il pourrait s’agir d’une attaque au gaz moutarde ou au chlore.

Selon CNN, la capture par l’armée américaine d’un spécialiste des armes chimiques de Daech a permis de mener des frappes aériennes sur les laboratoires et les réserves d’armes chimiques de l’organisation dans la province de Mossoul.
Une information que le Pentagone se refuse à appuyer pour l’instant.
La détention par l’Etat islamique d’agents chimiques avait été confirmée par la CIA et l’agence de l’ONU (OIAC) chargée de surveiller leur interdiction.

En attendant, les forces irakiennes affirment être parvenues à reprendre à Daech deux bourgades à proximité de Ramadi.

Selon l’armée, 80 jihadistes auraient été tués et 10 000 civils placés en lieux sûrs.

Ramadi avait été repris par les forces loyalistes en décembre mais la région est toujours majoritairement contrôlée par les jihadistes.

Pour aller plus loin

Un article du New York Times (en anglais) sur les révélations de ce mystérieux spécialiste des armes chimiques détenu par les Etats-Unis