DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Urgence humanitaire au camp de réfugiés d'Idomeni


Grèce

Urgence humanitaire au camp de réfugiés d'Idomeni

La situation humanitaire au camp de réfugiés d’Idomeni, en Grèce, à la frontière avec la Macédoine a atteint un seuil critique. Dès qu’arrive un convoi de vivres, les réfugiés font des pieds et des mains pour ne pas être lésés. Dans ce camp, quelque 14 000 personnes s’entassent dans le froid et sous la pluie depuis le bouclage de la route des Balkans. Le projet d’accord entre l’UE et Ankara pour renvoyer vers la Turquie tous les migrants, y compris les Syriens, est ici aussi vivement critiqué par les ONG.

“Nous sommes en Europe depuis vingt jours mais nous n’avons pas trouvé où nous abriter en lieu sûr, témoigne un réfugié. Nous affrontons les conditions climatiques. En Syrie, nous combattions Daesh, maintenant nous luttons contre les conditions climatiques mais je pense que c’est pire que Daesh. Daesh a ses limites alors que la nature n’en a pas.”

De nombreux enfants souffrent de diarrhée, de fièvre, de toux et de vomissements. Une trentaine d’entre eux ont pu être hospitalisés.

Plusieurs centaines de réfugiés se sont résolus à quitter Idomeni pour regagner volontairement le Pirée, à plus de 600 km de là, le grand port d’Athènes où la majorité d’entre eux ont débarqué plein d’espoir il y a quelques semaines.

Pour en savoir plus : – Reportage photos

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Allemagne: percée attendue de l'AfD, parti anti-immigration, pour les régionales