DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : un cas d'hépatite A détecté dans le camp de réfugiés d'Idomeni


Grèce

Grèce : un cas d'hépatite A détecté dans le camp de réfugiés d'Idomeni

Les migrants n’ont qu’un nom en tête, qui résume pour eux tous leurs espoirs d’une vie meilleure.
Angela Merkel, chancelière d’une Allemagne qui représente pour nombre d’entre eux la terre promise. Ils ont scandé son nom lors d’une manifestation dans le camp d’Idomeni, en Grèce. La frontière avec la Macédoine est fermée depuis une semaine et au moins 14 000 personnes sont bloquées là dans des conditions misérables. Un cas d’hépatite A sur une fillette de neuf ans a même été détecté.

Ce dimanche, plus de 600 migrants ont encore débarqué sur l‘île grecque de Lesbos, venant s’ajouter aux 1300 déjà arrivés samedi.

“J’espère avoir une vie meilleure, confie un réfugié. Une vie bonne. Nous en avons assez. En Syrie, ce n’est plus possible. Merci.”

Les autorités continuent de distribuer des tracts en plusieurs langues dans les îles et les ports pour convaincre les populations de ne pas se rendre à Idomeni et de se diriger vers d’autres centres aux conditions plus décentes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

A la veille des pourparlers sur la Syrie, régime et opposition s'affrontent de nouveau sur le sort de Bachar al-Assad