DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles, ville fantôme pendant des heures


Belgique

Bruxelles, ville fantôme pendant des heures

Une capitale totalement bouclée et paralysée, une ville morte et silencieuse pendant des heures. Bruxelles est en alerte maximale dès l’annonce des attentats. La cible des terroristes ne doit rien au hasard : le quartier européen, le coeur des institutions est touché ainsi que l’aéroport. Les consignes sont immédiates, priorité à la sécurité : les habitants sont appelés à rester chez eux, les entreprises à garder leurs salariés et les enfants à ne pas quitter l‘école. Policiers et militaires fortement armés, patrouillent dans les rues.

“Le quartier est assez stressant, mais Bruxelles doit vivre et continuer sa vie quotidienne” explique un jeune homme. “C’est compliqué à anticiper. Comment pouvez-vous empêcher un gars avec une ceinture d’explosifs ?” se demande une jeune femme. _“Bien sûr, je vais rester ici car je ne vais pas me laisser intimider par des terroristes, je ne vais pas partir. Mais, je vais faire plus attention à ma sécurité après cette attaque terroriste” souligne un homme.

Pendant plusieurs heures, les transports ont été totalement suspendus, les stations de métro fermées, les gares évacuées. L’aéroport de Bruxelles, endommagé par la double explosion restera fermé ce mercredi.

Bruxelles, ville morte, pendant presque une journée, image rarissime de la très cosmopolite capitale européenne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentats de Bruxelles : "Nous sommes devant une menace globale qui exige d'y répondre globalement" (Hollande)