DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : manifestation de migrants pour l'ouverture des frontières


Grèce

Grèce : manifestation de migrants pour l'ouverture des frontières

Le plaidoyer des manifestants dans les rues d’Athènes. Près d’un millier de personnes, demandeurs d’asile et militants des droits de l’Homme ont réclamé hier l’ouverture des frontières et l’annulation de l’accord entre l’Union européenne et la Turquie. Un accord qualifié de raciste par les manifestant et qui prévoit qu’Ankara reprenne tous les réfugiés partis du territoire turc pour rejoindre l’Espace Schengen.

“Nous ne demandons rien au gouvernement grec, il a suffisamment de problème, insiste cet Afghan. L‘économique grecque est en berne. Nous demandons au monde, aux grands pays, de nous ouvrir leurs frontières. Nous ne sommes pas ici pour l’argent. Nous voulons un endroit sûr, un lieu en paix sur la planète.”

Depuis la fermeture de la route des Balkans, au début du mois, Plus de 51 000 demandeurs d’asile se retrouvent bloqués en Grèce, dont 11 300 dans le camp d’Idomeni, près de la frontière greco-macédonienne.

“La fermeture des frontières a provoqué le désespoir de centaines de migrants et de réfugiés actuellement bloqués en Grèce. Ils demandent à l’Union européenne de ne pas appliquer son accord avec la Turquie pour qu’ils puissent continuer leur périple en Europe”, conclu notre correspondant Konstantinos Tsellos.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne : la gauche tente une nouvelle fois de former un gouvernement