DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Archéologie/Palmyre : la revanche de la technonolgie sur la barbarie


Syrie

Archéologie/Palmyre : la revanche de la technonolgie sur la barbarie

Détruit en octobre dernier à coup d’explosifs par le groupe Etat islamique, le célèbre arc de triomphe du site archéologique de Palmyre en Syrie va renaître de ses cendres plus vite que prévu.

C’est le projet fou imaginé par l’université d’Oxford et le Musée du futur de Dubaï.
A partir de photos du site et d’images de synthèse, des architectes italiens sont ainsi parvenus à remodéliser l’arc de triomphe en version réduite.

A Carrare, en Italie, c’est un robot qui s’est chargé de la taille des différentes pièces de marbre… dans la carrière où Michel-Ange s’est lui-même approvisionné pour tailler son célèbre David.

Ce n’est qu’une première étape

“On essaye de se mettre à la place des Syriens, explique Giacomo Massari l’un des architectes. On aimerait qu’ils fassent cela pour nous. Vous savez, pour les Italiens, les monuments sont très importants. Et nous comprenons parfaitement le rôle que peuvent jouer ce genre de répliques dans nos rapports avec les monuments.”

Ce travail de Titan, contesté par certains archéologues, est en route depuis plusieurs mois. L’oeuvre de six mètre de haut, une fois terminée, sera présentée à Londres et à New York avant d‘être donnée au musée de Palmyre.

Ce projet n’est qu’une première étape : face à la folie destructrice de Daesh, d’autres monuments détruits ou endommagés pourraient eux aussi être reconstruits. A Alep, des pourpalers ont déjà commencé avec la population pour envisager la reconstruction d’un des plus vieux minaret du pays.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentats en Belgique : le soulagement des Bruxellois après six nouvelles interpellations