DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Visite très symbolique de John Kerry au mémorial de Hiroshima


Japon

Visite très symbolique de John Kerry au mémorial de Hiroshima

Le Secrétaire d’État américain John Kerry a rendu hommage ce lundi matin, avec les ministres des Affaires étrangères des pays du G7, aux victimes du premier bombardement atomique de l’histoire, effectué par les États-Unis en 1945 au Japon. C’est la première visite d’un responsable gouvernemental américain au Mémorial pour la paix de Hiroshima. Cela représentait aussi une première pour les chefs de la diplomatie française et britannique, deux autres puissances nucléaires.

John Kerry, dont la venue pourrait ouvrir à la voie à une visite de Barack Obama en marge du G7 le mois prochain, s‘était auparavant entretenu avec son homologue japonais Fumio Kishida. A aucun moment, il n’a présenté d’excuses formelles au nom de son pays.

“Ma visite à Hiroshima a une signification particulière au regard de la force des relations, et du parcours que l’on a traversé ensemble, depuis les temps difficiles de la guerre”, a-t-il déclaré devant la presse.

Le bombardement atomique de Hiroshima, le 6 août 1945, a fait 140.000 morts autour de la ville japonaise, près de deux fois plus que celui de Nagasaki trois jours plus tard, forçant la capitulation du Japon. Les États Unis ne se sont jamais excusés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

110 morts lors d'un feu d'artifice en Inde