DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un an après les séismes les Népalais vivent encore dans les ruines


monde

Un an après les séismes les Népalais vivent encore dans les ruines

Un an après les deux tremblements de terre au Népal, les travaux de reconstruction n’ont vraiment commencé que dans les villes.

Ailleurs, dans les montagnes, les Népalais vivent encore le plus souvent dans des conditions précaires devant les ruines de leurs maisons.

C’est le cas à Ne Sing, un village au nord de Katmandou

“Personne ne nous aide à reconstruire les bâtiments et nos maisons” explique Purba Namjel Tamang, un jeune homme du village. “Le gouvernement nous avait dit qu’il nous verserait 200 000 roupies, mais nous les attendons toujours et on se demande ce qui se passe.”

Surya Bahadur Pariyar n’a pas quitté son village, il habite une tente et il a perdu espoir d’obtenir de l’aide du gouvernement.

“Je ne crois pas en ce que dit le gouvernement” explique cet employé d’une ONG. “Je n’ai pas confiance dans ce que dit le gouvernement parce que si l’on regarde, depuis un an, toute l’aide qui a été versée aux victimes du tremblement de terre, que ce soit de la nourriture, des tentes ou du zinc pour construire un toit, toute cette aide a uniquement été fournie par des organisations népalaises civiles, des sociétés religieuses ou des organisations internationales.”

Près d’un demi-million de foyers reste à reconstruire et les personnes déplacées vivent encore dans la crainte d’un nouveau séisme.

“Lorsque je suis entrée, tout s‘était effondré autour de ma belle-fille” se souvient une dame rescapée de la région de Soloukhumbu. “J’ai pris ma petite-fille, qui était elle aussi enterrée sous les débris, je l’ai sortie de la maison et depuis jamais plus nous ne sommes entrée dans cette maison.”

À l’instar des délais de la reconstruction, l’industrie du trekking ne s’est pas non plus remise des séismes alors que des centaines de touristes ont depuis annulé leurs voyages.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Allemagne manifeste contre le TTIP avant la venue de Barack Obama