DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La flamme olympique dans les mains d'un réfugié syrien

Un réfugié syrien a porté la flamme olympique ce mardi à Athènes comme l’avait promis le président du CIO, Thomas Bach, lors de sa visite dans le

Vous lisez:

La flamme olympique dans les mains d'un réfugié syrien

Taille du texte Aa Aa

Un réfugié syrien a porté la flamme olympique ce mardi à Athènes comme l’avait promis le président du CIO, Thomas Bach, lors de sa visite dans le camp de migrants d’Eleonas en janvier dernier.

L’honneur est revenu à Ibrahim al-Hussein, 27 ans, arrivé en Grèce en 2014 après avoir fui son pays en guerre et perdu son pied droit dans un bombardement.

Le jeune homme, qui a effectué un relais de 200 mètres, était un nageur de haut niveau et il pratique désormais le basket en fauteuil roulant.

Ce mercredi, la flamme olympique sera remise à la délégation brésilienne dans le stade de marbre d’Athènes, théâtre des premiers Jeux modernes en 1896.

Elle débarquera ensuite à Brasilia le 3 mai avant son arrivée au Maracana de Rio le 5 août pour la cérémonie d’ouverture des J.O.