DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mitsubishi avoue 25 ans de tricherie


Japon

Mitsubishi avoue 25 ans de tricherie

Le constructeur japonais Mitsubishi a admis ce mardi utiliser des tests inappropriés depuis 1991, alors qu’un premier scandale de fraude a été révélé mercredi dernier.

La firme avait admis que 625.000 mini-voitures vendues au Japon depuis 2013 présentaient des taux de consommation de carburant plus favorables que la réalité.

“Bien que notre enquête ait progressé, il existe encore des zones d’ombres autour des raisons et des responsables, donc l’enquête va continuer”, a annoncé le PDG de la firme nippone Tetsuro Aikawa, qui s’est par ailleurs excusé tout en assurant ne jamais avoir été au courant des fraudes.

Mistubishi, sixième constructeur mondial s’enfonce dans la pire affaire de scandale dans l’industrie automobile depuis la récente affaire Volkswagen, portant sur la manipulation des émission de CO2.

L’action du groupe japonais a perdu près de la moitié de sa valeur à la Bourse de Tokyo depuis les premières révélations.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Contrat à 34 milliards: le Français DCNS va construire 12 sous-marins en Australie