DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bombardements meurtriers près du Haut-Karabakh


Namibie

Bombardements meurtriers près du Haut-Karabakh

Une nouvelle escalade des violences est à craindre dans la région du Haut-Karabakh, en Azerbaïdjan, moins d’un mois après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu.

Un civil a été tué, six autres blessés et une cinquantaine d’habitations ont été détruites dans des bombardements qui ont frappé mercredi soir le village de Chemenli situé dans la région d’Agdam proche de la ligne de démarcation, selon les autorités de Bakou qui accusent les forces séparatistes soutenues par l’Arménie d’en être responsables.

Début avril des combats ont fait au moins cent morts, des civils et des militaires, dans cette région peuplée en majorité d’Arméniens mais qui appartient à l’Azerbaïdjan et que se disputent les deux États.

Le village de Mataghis, situé dans la région séparatiste, a été la cible de frappes de représailles qui n’ont fait aucune victime, selon le ministère de la Défense du Haut-Karabakh qui a publié des images des explosions sur son site internet. Depuis le 5 avril, date du début du cessez le feu, des tirs sont fréquemment entendus pendant les nuits.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : manifestations et débordements contre la loi travail