DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Avenirs arabes" à l'European Lab

Ils ont fait les révolutions arabes, mais aujourd’hui, beaucoup d’entre eux retombent dans l’anonymat. Le 4 mai, quatre jeunes qui ont activement

Vous lisez:

"Avenirs arabes" à l'European Lab

Taille du texte Aa Aa

Ils ont fait les révolutions arabes, mais aujourd’hui, beaucoup d’entre eux retombent dans l’anonymat. Le 4 mai, quatre jeunes qui ont activement participé aux soulèvements dans leurs pays respectifs sont revenus sur leur parcours dans le cadre de l’European Lab.

Hamdy Rider, DJ et producteur tunisien, Karoline Markos-Kamel, journaliste copte égyptienne, Hind Touissate, bloggeuse marocaine et Yazan Badran, spécialiste syrien des médias, ont échangé depuis le Musée des Confluences, à Lyon, de 15h15 à 16h45.

Les médias sont au cœur de l’évolution de leurs pays. Depuis le sous-sol du Musée des Confluences, Yazan Badran rappelle que les Arabes sont souvent représentés comme une entité éloignée : pour lui, le traitement médiatique se concentre sur les conflits, mais oublie les personnes qui habitent son pays, la Syrie .

Yazan Badran explique comme les médias du monde arabe peuvent encore changer


Karoline Markos-Kemal, journaliste, insiste sur les difficultés actuelles et sur les arrestations de certains de ses confrères en Egypte. « Quand nous sommes sortis dans les rues, nous avions un rêve. Nous voulions changer les règles, mais le changement s’est fait de manière superficielle. »

Alors, il faut jouer avec les codes.
C’est ce que fait le DJ Hamdy Rider qui, pour éviter les arrestations pour tapage nocturne à partir de 22 heures en Tunisie, a peu à peu commencé à organiser des soirées privées limitées à 150 personnes sur le toit de sa maison familiale. Hind Touissate, qui milite pour l’accès des jeunes à la culture, confirme : « C’est important d’avoir des espaces pour crier. »

Malgré les obstacles, tous continuent à militer. Hind Touissane veut choisir d’être « un héros plutôt qu’un nombre » : « On a tous une passion. Moi, j’aime l’art et l’entrepreneuriat social. Je veux laisser quelque chose derrière moi. »

L’European Lab est organisé dans le cadre du festival des Nuits sonores, qui ont lieu du 4 au 8 mai à Lyon.