Cet article n'est pas disponible depuis votre région

"Avenirs arabes" à l'European Lab

Access to the comments Discussion
Par Euronews
"Avenirs arabes" à l'European Lab

<p>Ils ont fait les révolutions arabes, mais aujourd’hui, beaucoup d’entre eux retombent dans l’anonymat. Le 4 mai, quatre jeunes qui ont activement participé aux soulèvements dans leurs pays respectifs sont revenus sur leur parcours dans le cadre de l’<a href="http://www.europeanlab.com/european-lab-forum/programmation-2016/table-ronde-avenirs-arabes/" rel="external">European Lab</a>.</p> <p>Hamdy Rider, DJ et producteur tunisien, Karoline Markos-Kamel, journaliste copte égyptienne, Hind Touissate, bloggeuse marocaine et Yazan Badran, spécialiste syrien des médias, ont échangé depuis le Musée des Confluences, à Lyon, de 15h15 à 16h45.</p> <p>Les médias sont au cœur de l’évolution de leurs pays. Depuis le sous-sol du Musée des Confluences, Yazan Badran rappelle que les Arabes sont souvent représentés comme une entité éloignée : pour lui, le traitement médiatique se concentre sur les conflits, mais oublie les personnes qui habitent son pays, la Syrie .</p> <p><h3>Yazan Badran explique comme les médias du monde arabe peuvent encore changer</h3><br /> <iframe width="606" height="341" src="https://www.youtube.com/embed/sLcjpqv93uA" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></p> <p>Karoline Markos-Kemal, journaliste, insiste sur les difficultés actuelles et sur les arrestations de certains de ses confrères en Egypte. « Quand nous sommes sortis dans les rues, nous avions un rêve. Nous voulions changer les règles, mais le changement s’est fait de manière superficielle. »</p> <p>Alors, il faut jouer avec les codes. <br /> C’est ce que fait le DJ Hamdy Rider qui, pour éviter les arrestations pour tapage nocturne à partir de 22 heures en Tunisie, a peu à peu commencé à organiser des soirées privées limitées à 150 personnes sur le toit de sa maison familiale. Hind Touissate, qui milite pour l’accès des jeunes à la culture, confirme : « C’est important d’avoir des espaces pour crier. »</p> <p>Malgré les obstacles, tous continuent à militer. Hind Touissane veut choisir d’être « un héros plutôt qu’un nombre » : « On a tous une passion. Moi, j’aime l’art et l’entrepreneuriat social. Je veux laisser quelque chose derrière moi. »</p> <p>L’European Lab est organisé dans le cadre du festival des <a href="http://www.nuits-sonores.com/" rel="external">Nuits sonores</a>, qui ont lieu du 4 au 8 mai à Lyon.</p>