DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ils quittent l'Australie en bateau. Direction : le djihad en Syrie.


Australie

Ils quittent l'Australie en bateau. Direction : le djihad en Syrie.

C’est à bord d’une petite embarcation que cinq hommes ont tenté de quitter l’Australie mercredi. Ils auraient tenté de rejoindre la Syrie pour y combattre dans les rangs de l’organisation État islamique.

La police australienne les a arrêté alors qu’ils venaient de remorquer leur bateau sur les 3 000 kilomètres qui séparent Melbourne du port de Cairns, dans le nord-est du pays.

De là, ils auraient voulu mettre leur embarcation à l’eau et naviguer vers l’Indonésie puis les Philippines avant de rejoindre le Moyen-Orient.

“Il s’agit d’une action grave initiée par cinq hommes qui étaient sous surveillance et dont nous avions annulé les passeports”, a expliqué Shane Patton de la police de l‘État de Victoria. “Ils ont essayé de quitter l’Australie en bateau et nous enquêtons sur leur possible intention de se rendre en Syrie pour y combattre”.

D’après le gouvernement australien, environ cent individus ont déjà quitté l’Australie pour la Syrie afin de rejoindre les rangs de l’organisation État islamique. Mais il n’est pas commun que les candidats au djihad utilisent les voies maritimes pour quitter le territoire.

Dans le sens opposé, ce sont plutôt des migrants et des demandeurs d’asile qui tentent régulièrement de rejoindre le territoire australien par bateau. La politique migratoire australienne est d’ailleurs fortement critiquée par l’opinion publique car le gouvernement a créé des centres de rétention dans des états voisins d’Océanie, tels que la Papouasie Nouvelle-Guinée, où des centaines d’individus sont séquestrés, hors de tout cadre juridique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Primaires US: Sanders victorieux en Virginie-Occidentale, Trump gagne en solitaire