Cet article n'est pas disponible depuis votre région

France : la loi Travail adoptée à l'assemblée après l'échec d'une motion de censure

Access to the comments Discussion
Par Euronews
France : la loi Travail adoptée à l'assemblée après l'échec d'une motion de censure

<p>Le gouvernement français a échappé à une motion de censure sur la loi Travail qui est, de fait, adoptée en première lecture. Déposée par la droite, cette motion a recueilli 246 voix. Il en fallait 42 de plus pour entraîner la chute du Premier ministre, qui avait décidé cette semaine de forcer l’adoption du texte à l’Assemblée en utilisant l’article 49.3.</p> <p><em>“La loi Travail, le président de la République le rappelait ce matin, est une loi de progrès social et une réforme indispensable pour notre pays</em>, a déclaré Manuel Valls. Puis d’ajouter, en s’adressant aux députés de gauche frondeurs : <em>Je vous donne une conviction, je ne laisserai pas détruire la gauche de gouvernement, la social-democratie francaise. Et oui, le temps de la clarification est venu.”</em></p> <p>Le gouvernement a dû faire face à une fronde dans son propre camp. Des députés socialistes et du Front de gauche qui, à l’instar des syndicats, dénoncent un texte injuste, qui va davantage précariser les salariés.</p> <p><em>“J’aurais peut-être baissé les bras, s’il n’y avait pas eu cette histoire de 49.3</em>, dit une manifestante, <em>car c’est épuisant une manifestation. Après la loi Macron, maintenant la loi El Khomri, je ne sais pas ce qui leur passe par la tête.”</em></p> <p>Moins suivie que les précédentes, la cinquième journée de mobilisation a été marquée, elle aussi, par des violences, notamment à Paris, où des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre.<br /> Sur l’ensemble du territoire, la police a procédé à plus de 80 interpellations</p>