DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : le premier convoi d'aide humanitaire empêché d'entrer dans Deraya

monde

Syrie : le premier convoi d'aide humanitaire empêché d'entrer dans Deraya

Publicité

A Alep en Syrie, la trêve temporaire conclue le 5 mai entre le régime et les rebelles a expiré mercredi à minuit, sans être reconduite, comme ce fut le cas à deux reprises.

Les combats se concentrent sur le quartier de Handarat, crucial, parce qu’il relie d’autres quartiers rebelles à leur route d’approvisionnement.

D’après l’observatoire syrien des droits de l’Homme, les forces gouvernementales, appuyées par des frappes aériennes, ont tué cinq insurgés.

Pendant ce temps, de l’autre côté du pays, à Daraya, en périphérie de Damas, un convoi d’aide humanitaire a été empêché d’entrer dans cette ville assiégée par les forces du régime depuis 2012.

“Ce n’est pas seulement le gouvernement qui pose problème, nous avions une mission d‘évaluation. Nous avions l’intention de nous rendre dans les zones de Foua et Kafraya assiégées par des groupes armés d’opposition. Notre mission n’a pas été autorisée à y entrer – un certain nombre d’excuses ont été formulées concernant la sécurité et que sais-je encore”, a déclaré Jan Egeland, le coordinateur de l’ONU pour l’aide humanitaire en Syrie.

Cinq camions préparés par le CICR, l’ONU et le Croissant Rouge syrien devaient notamment livrer du lait pour bébé, ainsi que des produits médicaux et scolaires. Ce fief rebelle a perdu 90 % de sa population. Ceux qui restent souffrent de graves pénuries et de malnutrition.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article