DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Elections présidentielles : les électeurs autrichiens retiennent leur souffle

monde

Elections présidentielles : les électeurs autrichiens retiennent leur souffle

Publicité

Un président écologiste ou un président d’extrême droite ? A quelques heures des résultats définitifs des élections présidentielles l’Autriche retient son souffle. Avec une certitude : jamais le pays n’a paru aussi divisé.
Dimanche soir, c’est le candidat de la droite radicale Norbert Hofer qui est arrivé légèrement en tête avec 144 000 voix d’avance sur l‘écologiste Alexander Van der Bellen.

Dans la rue, les électeurs autrichiens donnent leur avis.

Maria Hinterberger :
“Au gouvernement, ni les socialistes ni la droite n’ont été capables de s’entendre sur quoique ce soit. On a toujours été divisés. Chaque parti ne s’intéresse qu‘à ses propres électeurs.”

Helmut Peroutka:
“La vérité c’est que les deux principaux partis qui occupent le centre politique ont été éjectés du jeu brutalement et que ce sont les partis
à la marge qui ont pris leur place. Cela ne veut pas dire que le pays soit divisé.”

Un électeur :
“Je pense que les deux candidats devraient se partager le mandat. Trois ans pour chacun. Ce serait la meilleure solution. “

Reste encore à dépouiller les quelque 900 000 votes par correspondance, soit 14% des inscrits. Lundi le comptage a commencé. Pour battre l’extrême droite le candidat écologiste aurait besoin d’au moins 60% des votes par correspondance.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article