DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La BCE optimiste sur la croissance et l'inflation

économie

La BCE optimiste sur la croissance et l'inflation

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

C’est depuis Vienne que la Banque Centrale Européenne a annoncé, sans surprise dans un contexte d’inflation négative, le maintien en l‘état de sa politique de taux zéro. Le taux de dépôt qui s’applique sur les liquidités en excès stockées par les banques pour 24 heures auprès de la BCE, il reste négatif à -0,40%. Le taux de prêt marginal, auquel les banques empruntent pour 24 heures à ses guichets, demeure quant à lui à 0,25%.

Relèvement des prévisions de croissance et d’inflation

Plus surprenant : la banque centrale a relevé ses prévisions de croissance et d’inflation. Elle table désormais sur une hausse de 1,6% du PIB cette année en zone euro et sur une inflation de 0,2%.

Les dernières données indiquent une croissance continue au deuxième trimestre, bien que probablement plus faible qu’au premier. Pour l’avenir, nous anticipons une croissance économique modérée mais à un rythme régulier,“ a précisé son président, Mario Draghi, qui veut y voir les effets de sa politique accommodante. Concernant son programme de rachat d’actifs, la BCE commencera à acquérir des obligations d’entreprises à partir du 8 juin.

Pas de faveurs pour les banques grecques

Beaucoup attendaient par ailleurs la réactivation du waiver(littéralement “dérogation”), ce régime de faveur accordé jusqu‘à début 2015 aux banques grecques. Il leur permettait de se refinancer gratuitement auprès de la BCE en échange d’obligations souveraines grecques, en dépit de leur classement en catégorie spéculative.

Mais la BCE a dit non. “L’Eurogroupe a demandé aux institutions de vérifier l’application d’actions préalables aux termes du protocole d’accord complémentaire. Des discussions sont en cours avec le gouvernement grec. Une fois ces actions préalables mises en oeuvre, le conseil des gouverneurs prendra une décision en faveur du rétablissement du _waiver,_” a expliqué Mario Draghi.

Contre un Brexit

Enfin la BCE s’est prononcée en faveur du maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne lors du référendum du 23 juin. Mais quel que soit le choix des électeurs britanniques elle se dit “prête à toutes les éventualités“.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article