DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : tractations difficiles pour larguer de l'aide aux zones assiégées

monde

Syrie : tractations difficiles pour larguer de l'aide aux zones assiégées

Publicité

Envoyer de l’aide aux 19 zones assiégées en Syrie. C’est la demande insistante des Nations Unies. 600 000 personnes vivent dans ces zones encerclées par les belligérants, essentiellement les troupes du régime. L’aide serait envoyée par largages aériens. Mais cela fait l’objet de longues tractations et l’ONU redoute les risques.

“L’accord du gouvernement est nécessaire pour assurer la sécurité, mais cela pourrait ne pas être suffisant, a expliqué l’envoyé spécial adjoint pour la Syrie, Ramzy Ezzeldin Ramzy. Comme vous le savez, il y a d’autres groupes en Syrie qui pourraient avoir la capacité de rendre cette opération dangereuse, et cela doit aussi être pris en compte.”

Alors que l’opposition syrienne en exil réclame une trêve pour toute la durée du ramadan, une courte trêve de deux jours a permis d’acheminer dans la ville de Daraya, proche de Damas, de l’aide médicale et du lait pour bébé. Mais la nourriture n‘était pas autorisée or une véritable famine sévit dans cette ville assiégée depuis quatre ans.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article