Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Brexit : le dernier grand débat télévisé avant le référendum

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Brexit : le dernier grand débat télévisé avant le référendum

<p>A deux jours du <a href="http://fr.euronews.com/2016/06/21/brexit-la-derniere-ligne-droite/britannique">référendum</a> pour ou contre le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, les leaders du in et du out se sont violemment opposés mardi soir lors d’un grand <a href="http://abonnes.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/21/brexit-dernier-duel-de-la-campagne-entre-boris-johnson-et-sadiq-khan_4955334_4872498.html">show télévisé</a>.</p> <p>Devant 6000 personnes, les partisans des deux camps se sont déchirés comme jamais.<br /> Un face-à-face très agressif a opposé le nouveau maire de Londres à Boris Johnson, son prédecesseur.</p> <p>Ce dernier n’a pas cessé de consupuer la Commission européenne l’accusant notamment d’avoir été incapable de mener à bien des accords commerciaux avec la Chine ou les Etats-Unis.</p> <p>Sadiq Khan, le nouveau maire de Londres a interpellé son prédecesseur en lui rappelant combien Londres était dépendante de ses relations commerciales avec le continent européen. Et de lui demander : “Boris, pourquoi as-tu soudainement changé d’avis ?”. Une allusion à ses prétentions à devenir Premier ministre en cas de victoire des Brexiters.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Moment of the night so far as <a href="https://twitter.com/SadiqKhan"><code>SadiqKhan</a> holds up Leave campaign&#39;s shameful, scaremongering leaflet. <a href="https://twitter.com/hashtag/BBCdebate?src=hash">#BBCdebate</a><a href="https://t.co/fPdX51uDox">https://t.co/fPdX51uDox</a></p>&mdash; Stronger In (</code>StrongerIn) <a href="https://twitter.com/StrongerIn/status/745347941997543426">21 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Plus tôt dans la journée, le Premier ministre est lui aussi redescendu dans l’arène pour mettre en garde ses concitoyens sur les dangers d’un référendum qu’il a lui même imposé. </p> <p>“Pour le dire clairement, notre sécurité économique est primordiale. Elle sera plus forte si nous restons. Si nous partons nous la mettons en danger. Un risque pour l’emploi, pour les familles, pour le futur de nos enfants et il n’y aura pas de retour en arrière”, a martelé David Cameron.</p> <p>Si les bookmakers londoniens donnent un point d’avance aux partisans du maintien dans l’UE, les dénfenseurs du Brexit, eux, feront encore campagne toute la journée. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Ladbrokes say there is a 24% chance of leaving the EU <a href="https://t.co/siz46iGl3o">https://t.co/siz46iGl3o</a></p>— Sky News (@SkyNews) <a href="https://twitter.com/SkyNews/status/745231421728391172">21 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Jeudi, les 46,5 millions d‘électeurs britanniques devront trancher.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a>: nombre record d’inscrits sur les listes électorales pour le référendum | Union européenne – <a href="https://t.co/ctoZyxwKHG">https://t.co/ctoZyxwKHG</a> via <a href="https://twitter.com/lesoir"><code>lesoir</a></p>&mdash; O. Bula Escobar (</code>omarbula) <a href="https://twitter.com/omarbula/status/745416192853086208">22 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p><em>Avec Agences</em></p>