DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hollande : "Ce qui se joue, c'est la dilution de l'Europe"

monde

Hollande : "Ce qui se joue, c'est la dilution de l'Europe"

Publicité

Ce vendredi matin avait des petits airs de gueule de bois pour les dirigeants européens après la victoire du Brexit.
La chancelière allemande Angela Merkel a été l’une des premières à réagir.

“Aujourd’hui, c’est un revers pour l’Europe, a déclaré la chef du gouvernement. Un revers pour tout le processus d’unification européenne. Les conséquences de ce revers dans les prochains jours, semaines, mois et années dépendent entièrement de nous, de la façon dont nous autres, les 27 membres de l’Union européenne, veilleront à ne pas nous précipiter sur les conclusions, à ne pas tirer de conclusions hâtives du référendum en Grande-Bretagne, ce qui ne ferait que diviser l’Europe encore un peu plus.”

Le président français de son côté s’est voulu solennel et a mis en avant le rôle de la France dans l’Union européenne.

“Aujourd’hui c’est l’histoire qui frappe à notre porte, a-t-il déclaré. Ce qui se joue, c’est la dilution de l’Europe au risque du repli. Ou la réaffirmation de son existence au prix de changements profonds. Je ferai tout pour que ce soit le changement profond plutôt que le repli. Et la France a une responsabilité particulière parce qu’elle est au coeur de l’Europe, parce qu’elle a voulu l’Europe, parce qu’elle a bâti l’Europe et parce qu’elle est le pays qui peut entraîner les autres et qui est garant de l’avenir de notre continent.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article