DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les travaillistes britanniques tentent de pousser Jeremy Corbyn vers la sortie

monde

Les travaillistes britanniques tentent de pousser Jeremy Corbyn vers la sortie

Publicité

Jeremy Corbyn refuse de démissionner de la direction du Labour, malgré les démissions en cascade de son cabinet fantôme tout au long de la journée de dimanche. Ils le tiennent pour responsable du résultat du référendum sur le Brexit.

Dans la nuit de samedi à dimanche, c’est d’abord Jeremy Corbyn qui a renvoyé de son équipe Hilary Ben, chargé des Affaires étrangères, parce qu’il aurait tenté de convaincre des membres du parti de démissionner, si le leader travailliste restait en poste.

Et, de fait, ils étaient déjà onze à avoir démissionné dimanche soir, soit plus du tiers du cabinet fantôme travailliste.

C’est avec le coeur lourd que j’ai démissionné ce matin du cabinet fantôme

Leur objectif est d’obliger Jeremy Corbyn à quitter la direction du parti. De nombreux députés de son parti l’ont accusé de ne pas s’être assez impliqué dans la campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l’UE, parce qu’il a toujours été lui-même un eurosceptique. Deux d’entre eux ont prévu de déposer aujourd’hui une motion de défiance contre lui.

Jeremy Corbyn a été largement élu à la tête du Labour par les militants il y a neuf mois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article