Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Brexit : le Parlement européen veut un retrait "dés que possible"

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Brexit : le Parlement européen veut un retrait "dés que possible"

<p>Le ton a été virulent ce mardi matin entre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et l’europhobe britannique Nigel Farage. Ils étaient réunis pour un débat sur les conséquences du Brexit lors d’une session extraordinaire au Parlement européen. </p> <p>“Je verrai le Premier ministre qui reste un ami, et je lui demanderai de clarifier le plus rapidement possible la situation. Nous ne pouvons pas nous installer dans une incertitude prolongée”, a souligné Jean-Claude Juncker. </p> <p>Il a également ironisé sur la présence dans l’hémicycle du président du parti <span class="caps">UKIP</span>. “Je suis vraiment surpris que tu sois là. Tu t’es battu pour la sortie [du Royaume-Uni], les Britanniques ont voté pour la sortie. Pourquoi es-tu là ?”, a-t-il lancé sous les applaudissements. </p> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Feuronews%2Fposts%2F10153991414198110&width=500" width="500" height="424" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe> <p>De son côté, Nigel Farage a nargué l’assemblée à plusieurs reprises tout en appelant à des négociations “sensées”. “Pourquoi ne pas être simplement pragmatique, raisonnable, adulte, réaliste”, a dit Nigel Farage, “négocions un accord de libre-échange raisonnable, et reconnaissez ensuite que le Royaume-Uni est votre ami, que nous ferons du commerce avec vous, nous coopérerons, nous serons vos meilleurs amis dans le monde”.</p> <p>Dans un vote, le Parlement européen a réclamé l’activation “dès que possible” de la procédure de retrait de l’UE du Royaume-Uni.</p>