DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat d'Istanbul : Daech pointé du doigt

monde

Attentat d'Istanbul : Daech pointé du doigt

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

40 morts au moins, près de 150 blessés, la Turquie s’est réveillée ce matin sous le choc de l’attentat meurtrier d’hier soir contre l’aéroport d’Istanbul. Pourtant le trafic aérien a repris à Atatürk à trois heures du matin, quelques heures après une triple attaque kamikaze. Vers 22h, les assaillants ont ouvert le feu avant de se faire exploser, dans le terminal international et dans un parking.

Pour la troisième fois cette année, Istanbul est visé par des attentats attribués à l’Etat
islamique.

“Quand j’ai atteint les escaliers de l’aéroport j’ai entendu une énorme explosion, raconte un témoin. J’ai vu des femmes et des enfants pleurer, crier. Il y avait des gens avec des vêtements en lambeaux. Je n’ai pas tout de suite compris que c‘était à cause de l’explosion.”

“D’abord j’ai entendu une fusillade, après des cris, ajoute un homme, et tout le monde a commencé à courir, et une minute après il y a eu l’explosion.”

Le Premier ministre turc s’est rendu à l’aéroport puis au chevet des victimes : “L’enquête des forces de sécurité indique que cette attaque terroriste a été perpétrée par Daech, a déclaré Binali Yildirim. Il n’y a pas eu de faille dans la sécurité.”

L’aéroport Atatürk le plus grand aéroport de Turquie et le 11e dans le monde, avec 60 millions de passagers en 2015. Avec cet attentat, les terroristes sèment non seulement la terreur mais ruinent l‘économie du tourisme. L’aéroport de Bruxelles victime d’une attaque similaire le 22 mars a adressé ses condoléances à la Turquie.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article