DERNIERE MINUTE

Dallas : neutraliser le suspect avec un robot, une tactique qui fait débat

L'enquête se poursuit à Dallas. Micah Johnson, le tireur qui a abattu cinq policiers, n'avait apparemment pas de complices. La façon dont il a été neutralisé commence à faire débat.

Vous lisez:

Dallas : neutraliser le suspect avec un robot, une tactique qui fait débat

Taille du texte Aa Aa

Le sniper de Dallas a agi seul, et les différents suspects ont été relâchés par la police. Les enquêteurs travaillaient toujours ce samedi matin sur le site de l’attaque qui a coûté la vie à cinq policiers jeudi soir.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Il a eu le choix, soit sortir et être sain et sauf, soit rester et être neutralisé. C'est la dernière option qu'il a choisie"

Mike Rawlings Maire de Dallas

Lors de la perquisition du domicile de Micah Johnson , ont été saisis du matériel de fabrication de bombes, des armes, munitions, et un journal personnel de tactique militaire.

Mais ce qui retient aussi l’attention aujourd’hui, c’est la façon dont le tireur a été neutralisé, grâce à un robot porteur d’une bombe :

Mike Rawlings est le maire de Dallas :
“Le même équipement automatisé utilisé pour désamorcer et faire exploser une bombe a été utilisé pour placer de l’explosif C4 sur place et le faire détoner. Il a eu le choix, soit sortir et être sain et sauf, soit rester et être neutralisé. C’est la dernière option qu’il a choisie”.

Cette tactique du robot vient directement de l’armée américaine. La voir mise en application dans le champ civil suscite déjà des questions éthiques aux Etats-Unis. Sans compter que les services de police d’autres Etats américains risquent de demander l’autorisation d’utiliser eux aussi cette méthode.

Des enveloppes de plusieurs milliards de dollars ont déjà été attribuées aux forces de l’ordre pour racheter des équipements militaires usagés et les adapter aux services de police.

Les militants du mouvement Black Lives Matter n’abandonnent pas l’action. Ils ont manifesté à Washington devant la Maison Blanche pour protester à nouveau contre les discriminations et les violences policières envers les Noirs.