DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etat d'urgence, frappes en Syrie : François Hollande se veut offensif

monde

Etat d'urgence, frappes en Syrie : François Hollande se veut offensif

Publicité

L‘état d’urgence est à nouveau prolongé, pour une durée de 3 mois cette fois.
Décrété après les attentats du 13 novembre, à Paris, ce régime d’exception était censé expirer après le Tour de France le 26 juillet.
Après l’attentat de Nice, toutefois, le chef de l’Etat entend renforcer les mesures de sécurité, et se montre offensif.

“La France a été frappée le jour de sa fête nationale, le 14 juillet, symbole de la liberté. Parce que les droits de l’Homme sont niés par les fanatiques, et que la France est forcement leur cible. (…) Rien ne nous fera céder dans notre volonté de lutter contre le terrorisme. Nous allons encore renforcer nos actions en Syrie comme en Irak, et nous continuerons à frapper ceux qui justement nous attaquent sur notre propre sol, dans leurs repaires”, a déclaré François Hollande.

Arrivé dans la nuit à Nice, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a quant à lui annoncé un renforcement du plan Vigipirate “alerte -attentat” dans les Alpes-Maritimes.
“L’identification du criminel est en cours”, a-t-il ajouté.
Pour l’heure, l’attentat n’a pas été revendiqué.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article