DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tunisie : le Parlement retire sa confiance au Premier ministre Habib Essid

monde

Tunisie : le Parlement retire sa confiance au Premier ministre Habib Essid

Publicité

Les jours de Habib Essid à la tête du gouvernement tunisien sont comptés. Le Parlement a retiré samedi soir sa confiance au Premier ministre qui va devoir présenter sa démission.

Formé il y a un an et demi, le cabinet actuel était accusé d’inefficacité à un moment où la Tunisie traverse une période délicate.

Le président Béji Caïd Essebsi va maintenant entamer des consultations et nommer un nouveau Premier ministre.

Cette nouvelle période d’incertitude survient alors que le pays traverse de graves difficultés économiques. Le secteur du tourisme est particulièrement affecté, depuis les attentats des derniers mois, notamment celui de Sousse en juin 2015 où l’attaque d’un hôtel avait fait 38 morts.

Ce vote de défiance est la conséquence logique de la volonté du président de former un gouvernement d’unité nationale. Mais cette union suffira-t-elle à redresser l‘économie ? Plusieurs observateurs en doutent et les éditoriaux des journaux ce week-end affichaient leur scepticisme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article