DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: la vie reprend dans Minbej libérée

monde

Syrie: la vie reprend dans Minbej libérée

Publicité

Deux mois de combats auront fait fuir des dizaines de milliers de ses habitants. Minbej, reprise à l’Etat islamique il y a deux jours, les voit aujourd’hui revenir.

Les Forces démocratiques syriennes, les FDS, épaulées par les frappes de la coalition internationale ont repoussé l’organisation djihadiste vers le nord et la ville de Jarablous. Cigarettes, sortie sans burka des habitantes…les images de cette libération ont circulé dans les médias internationaux. Mais la ville reste dangereuse. Selon les FDS, tous les combattants de Daech sont partis mais dans leur retraite, les djihadistes ont miné Minjeb, la progression se fait pas à pas. “Nous avons nettoyé Minbej de Daech, et maintenant nous enlevons les mines qui ont été placées dans les rues et les maisons afin que les gens puissent revenir”, explique Abdul Rahman Jomaa Al-Salem, combattant des FDS.

Minbej était pour l’Etat islamique un carrefour entre la Turquie et Rakka sa capitale. Dans leur retraite des centaines de civils avaient été utilisés en tant que bouclier humain. Selon des sources locales, une partie aurait été libérée. Impossible de donner un chiffre précis.

Plus au sud, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, des raids aériens du régime et de leurs alliés russes ont fait au moins 22 morts civils à Idleb. A Alep, la journée de samedi a fait 51 morts dans des bombardements du régime et des rebelles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article