DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Aux JO de Rio, les plus grands chefs du monde cuisinent pour les démunis

monde

Aux JO de Rio, les plus grands chefs du monde cuisinent pour les démunis

Publicité

Dîner dans le restaurant de Massimo Bottura est habituellement un luxe, qui coûte plusieurs centaines d’euros. Mais pendant les Jeux Olympiques, les Brésiliens les plus défavorisés n’ont pas à débourser un centime. Le grand chef italien, considéré comme le meilleur cuisinier du monde, propose des repas gastronomiques gratuits à des habitants des favelas de Rio.

“Il ne s’agit pas seulement de nourir cent personnes, explique Massimo Bottura. On pourrait construire des milliers de soupes populaires. Là, c’est différent. Il y a deux jours, au moment de partir, deux personnes ont dit que c‘était la première fois de leur vie qu’ils étaient traités comme des princes.”

Financés par des entreprises mécènes, l’initiative a séduit d’autres cuisiniers de renommée internationale, comme les Français Troisgros et Ducasse, l’Espagnol Aduriz ou encore le Brésilien Atala. Les menus sont composés chaque jour par un chef différent, à partir des surplus de nourriture du village olympique, qui seraient sans cela partis à la poubelle.

Une façon pour Massimo Bottura de lutter à la fois contre le gaspillage alimentaire et l’exclusion sociale. Plus de 21% de la population brésilienne vit sous le seuil de pauvreté. Près de 12 millions de personnes logent dans des bidonvilles, durement touchés par la crise économique que traverse le pays.

L’initative est destinée à se pérenniser. Le terrain du restaurant a été cédé gratuitement par la mairie pour dix ans. Après les JO, le lieu fonctionnera comme une école de cuisine ouverte au public à l’heure du déjeuner : pour chaque repas payé le midi, un repas sera offert le soir à une personne démunie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article