DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sziget Festival : concerts, expos et JO sur "l'île de liberté"

monde

Sziget Festival : concerts, expos et JO sur "l'île de liberté"

Publicité

C’est le plus grand festival d’Europe : le Sziget Festival accueille chaque année au mois d’août près de 500.000 visiteurs sur une île du Danube à Budapest. On y vient pour assister à des concerts et autres spectacles, et bien sûr faire la fête.

Une exposition dédiée aux migrants

Mais le festival met aussi en avant des actions et des problématiques sociales. Cette année, il est question de migration. Une exposition, organisée par deux musées, un français (le musée national de l’histoire de l’immigration) et un hongrois (le musée hongrois de l’ethnographie), permet au public de découvrir des biens personnels abandonnés par des migrants.

“On peut voir ici les objets qui ont été trouvés l’an passé à la frontière serbo-hongroise, qui a été traversée par énormément de réfugiés. Les gens peuvent voir quels sont les biens qui ont de l’importance pour des personnes en phase de migration : ça peut être des objets personnels ou moins personnels. On voit les objets que l’on doit prendre quand on part et ceux qu’on peut abandonner quand on traverse une frontière”, explique Hanna Foster du musée hongrois de l’ethnographie.

Sur une banderole, les festivaliers ont écrit des messages aux réfugiés, ainsi que sur des étiquettes, qu’ils peuvent ensuite coller sur leur tente. C’est l’autre initiative majeure de Sziget, en collaboration avec Amnesty International : les tentes laissées sur place par les spectateurs, à leur départ, seront offertes à des réfugiés.

“Il est important d’attirer l’attention du public sur le fait qu’il y a des gens dans le monde qui sont contraints de vivre longtemps dans des tentes, ce n’est pas seulement pour quelques jours. Ce sont des personnes qui attendent de vivre à nouveau en sécurité et dans la dignité”, souligne Orsolya Jeney, la diretrice de Amnesty International Hongrie.

Une tente olympique

“Des thématiques plus légères sont également au programme du Sziget festival, comme les Jeux olympiques. Car certains ne voudraient manquer pour rien au monde les JO”, souligne notre correspondante, Andrea Hajagos. A Sziget, les festivaliers peuvent donc voir les compétitions sur grand écran, dans la tente olympique.

“Je trouve cela très bien qu’il y ait une tente dédiée aux JO. S’il n’y en avait pas eu, je serais sans doute allée ailleurs pour voir les Jeux, car j’adore ça”, dit une fan de sport.

Tout semble réuni pour que les festivaliers se sentent à aise au Sziget Festival, appelé aussi “L‘île de liberté”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article